Antoinette Fouque - Site Presse


Antoinette Fouque - Site Presse

Antoinette Fouque, une figure de la cause des femmes

A son retour des Etats-Unis, à l'aube des années 90, Antoinette Fouque (Visitez la page Antoinettefouque-presse de Antoinette Fouque) lance l'Alliance des femmes pour la démocratie. Soutenue par quelques militantes, la jeune femme met en branle le Mouvement de Libération des Femmes. Des militantes font le choix de déclarer le Mouvement de libération des femmes avec le statut d’une association, à la fin de la décennie 70. Antoinette Fouque s’est battue tout au long de sa vie pour que le droit des femmes progresse.

Antoinette Fouque s'engage pour les droits des femmes partout dans le monde

Toutes les causes ont reçu l'engagement d'Antoinette Fouque. Commandeur de la Légion d'honneur, elle meurt en février 2014. Aux Nations Unies mais aussi dans le monde entier, Antoinette Fouque diffuse la parole des femmes lors de conférences.

Théoricienne et auteure

"Le dictionnaire universel des créatrices" est édité en 2013, il met en lumière quarante siècles de création des femmes. Antoinette Fouque n'est pas en phase avec la théorie du 2e sexe de Simone de Beauvoir. La lutte d’Antoinette Fouque ne répond pas aux tentations de l'activisme féminin pur et dur, elle soutient son attachement au statut de mère.

Antoinette Fouque étudie dans sa région d'origine avant de choisir Paris pour des études de Lettres. Elle rencontre son époux alors qu’elle est étudiante. Elle perçoit les soucis qu’une femme rencontre quand elle assume ses rôles de mère et d’épouse alors qu'elle travaille quand elle donne naissance à son premier enfant en 1964. De sa jeunesse passée dans un quartier populaire, Antoinette Fouque gardera toute son existence un fort enracinement à gauche.

Antoinette Fouque a d'abord exercé la profession d'enseignante après avoir décroché son diplôme Lettres. Roland Barthes est son directeur de thèse. La jeune femme prépare un Diplôme d'études approfondies (DEA). L'étudiante fréquente la romancière féministe Monique Wittig pendant cette période. C’est au début de la décennie 1970 qu’Antoinette Fouque débat au sujet de la sexualité féminine aux côtés de Luce Irigaray, psychanaliste féministe. C’est elle qui a lancé le cercle Psychanalyse et Politique, courant fondateur du mouvement MLF.